A la Une

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Plus que jamais soudé derrière le tandem Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi, le Rassemblement des...

Le refrain habituel

Le refrain habituel

La République démocratique du Congo a payé un lourd tribut de sa dépendance dans son industrie...

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

Au terme de son sommet, qui s’est clôturé dimanche en Afrique du Sud, la SADC (Communauté pour...

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Au moment où la crise politique s’enlise, des mouvements citoyens et quelques personnalités ont...

La résistance s’organise

La résistance s’organise

Une stratégie commune pour obtenir le départ du régime de Kinshasa avant la fin de l’année, voilà...

Imprimer

Tshopo : pénurie d’eau potable à Bangboka

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Les habitants de la localité de Bangboka dans la province de la Tshopo éprouvent d'énormes difficultés pour s’approvisionner en eau potable. Les femmes parcourent environ 17 km à pieds en pleine forêt pour atteindre les sources d’eau dont l’accès n’est pas toujours facile en cette saison de pluie. Arrivées aux sources, il faut plusieurs heures pour pouvoir se procurer une denrée devenue précieuse.

Selon Roger Mokonda, infirmier à Bangboka, la consommation de l’eau puisée dans des sources non aménagées favorise des maladies d’origine hydrique surtout chez les enfants. Il affirme qu’environ 7 enfants de moins de 5 ans souffrant de diarrhée sont admis chaque semaine dans son centre de santé. D’autres sont soignés avec des méthodes traditionnelles. Ce qui occasionnerait des décès. Les habitants de Bangboka sollicitent l’adduction d’eau potable dans leur village.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

La première victime de Luzolo est là. Elle s’appelle Anatole Kikwa, ancien directeur général de l’Ogefrem. Il doit répondre vendredi prochain à une convocation du cabinet du Procureur général de la...