A la Une

RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

Les mesures de décrispation souffrent d’application. La Cenco impliquée dans la résolution...

Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

Entre la Majorité présidentielle (MP) qui préférait un gouvernement le plus large possible et...

Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

Cette interrogation fait partie de la question d’actualité posée au vice-Premier ministre,...

CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

La CAN 2017 s’ouvre ce samedi 14 janvier au Gabon avec deux affiches. Le Gabon (pays hôte)...

RDC: Consensus autour du format du gouvernement

RDC: Consensus autour du format du gouvernement

Un consensus a pu être dégagé, jeudi au Centre interdiocésain, entre la MP et le Rassemblement...

  • RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

    RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

    samedi 14 janvier 2017 11:06
  • Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

    Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

    samedi 14 janvier 2017 10:00
  • Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

    Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

    samedi 14 janvier 2017 09:30
  • CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

    CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

    samedi 14 janvier 2017 08:47
  • RDC: Consensus autour du format du gouvernement

    RDC: Consensus autour du format du gouvernement

    vendredi 13 janvier 2017 11:00
Imprimer

Mise à sac du CSAC

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) est, depuis peu, dans l’œil du cyclone.

L’Opposition, en particulier, dénonce sa «passivité», donc sa partialité, face aux violations répétées de l’éthique professionnelle par des griots en vedette à la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), chaîne publique.

Pour lui faire rendre gorge de sa forfaiture, le Rassemblement a inscrit son sort – autant que celui de la Céni - à l’agenda du dialogue «inclusif» en cours au Centre interdiocésain. Dans quelque 24 heures, l’opinion découvrira la configuration consensuelle du «nouveau» CSAC.

Comment l’Opposition en est-elle arrivée à ce désamour à l’encontre de l’héritier de la Haute autorité des médias (Ham) ? Les politiques évoquent ses faiblesses, soutenant néanmoins que, sur le plan conceptuel, les textes le régissant sont magnifiques. Il aurait même pu faire mieux que la Ham. Mais il se pose le problème d’animateurs, qui abdiqueraient leur couronne devant de choquants et scandaleux dérapages à la RTNC.

L’acte d’accusation affirme, par ailleurs, que le CSAC s’est rendu coupable d’inféodation au pouvoir politique … de la Majorité. Cette collusion réduit sa capacité à exercer le pouvoir réel sur les médias publics. L’Opposition craint, par conséquent, davantage de partialité à ciel ouvert lorsque sera annoncée, d’ici peu, la campagne électorale.

 

Donc, le verdict du Centre interdiocésain est crucial : ou bien la mise à sac du CSAC. Ou bien sa recomposition. Nouveaux objectifs : ouvrir aux citoyens un accès équitable aux médias publics et veiller à l’ancrage de la liberté d’opinion en RDC.