A la Une

Application de l’accord inclusif : les prolongations

Application de l’accord inclusif : les prolongations

Les choses tirent en longueur au siège de la Cenco où chaque jour de nouvelles exigences...

CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

Bonne opération pour la RDC qui a évité la défaite face à la Côte d’Ivoire (2-2). Tout se...

Sassou à la rescousse de la CENCO

Sassou à la rescousse de la CENCO

Agacés par les manœuvres dilatoires des parties signataires de l’Accord du 31 décembre 2016,...

RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

Entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement, c’est la guerre des postes au sein des...

CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

Les Léopards ont besoin d’une deuxième victoire en vue d’arracher la qualification pour les...

  • Application de l’accord inclusif : les prolongations

    Application de l’accord inclusif : les prolongations

    samedi 21 janvier 2017 12:14
  • CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

    CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

    samedi 21 janvier 2017 07:15
  • Sassou à la rescousse de la CENCO

    Sassou à la rescousse de la CENCO

    vendredi 20 janvier 2017 10:31
  • RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

    RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

    vendredi 20 janvier 2017 09:25
  • CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

    CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

    vendredi 20 janvier 2017 07:11
Imprimer

Les marchés du logement et de l'énergie verte contribuent à une hausse de la production mondiale de bois

Écrit par Dépêches ONU. Publié dans Internationale

Selon de nouvelles données publiées  la semaine dernière  par l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), en 2015 et pour la sixième année consécutive, la production mondiale des principaux produits en bois a augmenté tandis que le commerce de ces produits a légèrement diminué.

Cette hausse a été favorisée par une croissance économique continue en Asie, la relance du marché du logement en Amérique du Nord et les efforts accomplis en matière de bioénergie.

Les données de la FAO indiquent que la croissance du volume de production des produits en bois variait entre 1% et 8% en 2015. En parallèle, la valeur du commerce mondial des principaux produits en bois et en papier a légèrement chuté, passant de 267 milliards de dollars en 2014 à 236 milliards en 2015, en raison de la baisse des prix. Les régions Asie-Pacifique et Amérique du Nord ont connu une meilleure production des produits forestiers que les autres grâce à l'expansion du marché du logement. Hausse de la production de pellets grâce à une demande croissante en matière de bioénergie.

La demande croissante en matière de bioénergie, favorisée par des politiques et le fait d'avoir fixé des objectifs à atteindre dans ce domaine en Europe, a contribué à faire exploser la production de pastilles de bois, également appelées pellets, qui a d'ailleurs décuplé au cours de la dernière décennie.

En 2015, la production mondiale de pellets a augmenté pour atteindre les 28 millions de tonnes. Cela représente une hausse de 8% par rapport au niveau de 2014 (26 millions de tonnes) et une hausse de 47% par rapport aux 19 millions de tonnes produites en 2012.

Les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), qui ont produit et exporté 3 millions de tonnes de pellets en 2015, ont dépassé l'Allemagne et le Canada pour devenir les deuxièmes plus grands producteurs et exportateurs de pellets après les Etats-Unis. Les pays Baltes sont maintenant à l'origine de 11% de la production mondiale et de 17% des exportations mondiales en 2015. Le Canada est à présent le troisième plus grand exportateur de pellets et le quatrième plus grand producteur au monde après l'Allemagne.

Les marchés mondiaux des pellets étaient dominés par l'Europe et l'Amérique du Nord, avec les Etats-Unis et le Canada à l'origine de plus d'un tiers de la production de pellets, tandis que le Royaume-Uni, le Danemark et l'Italie assuraient 80% des importations mondiales de pellets (à lui seul, le Royaume-Uni est à l'origine de 52% des importations).

 

Un développement rapide des panneaux en bois OSB

La base de données de la FAO nous permet également d'apprendre que la production et le commerce de panneaux de grandes particules orientées (OSB), ont augmenté de 7% en 2015 par rapport à l'année précédente, soit deux fois plus vite que le secteur des panneaux de bois traditionnels et des sciages.

L'OSB est un panneau de bois généralement utilisé dans le secteur de la construction. Il s'agit d'un produit relativement nouveau en Amérique du Nord où la production a véritablement décollé dans les années 1990 et qui se développe rapidement en Europe (sauf en Russie), tout en étant appelé à conquérir les marchés asiatiques, en particulier la Chine et la Malaisie.

«Nos données montrent une croissance saine de la production mondiale des produits en bois et une croissance rapide de la production et du commerce des produits relativement neufs tels que les pellets et les panneaux en bois OSB », a déclaré Mats Nordberg, fonctionnaire principal auprès de la Division des forêts de la FAO.

Cela montre que l'industrie forestière s'adapte aux changements et pourrait potentiellement devenir un secteur clé des bioéconomies émergentes.

Pour M. Nordberg, le fait que de plus en plus de personnes utilisent des matériaux de construction modernes à base de bois et des assortiments énergétiques peut contribuer à faire baisser les émissions nettes de dioxyde de carbone. « La base de données de la FAO sur la production de bois fournit un outil essentiel afin de mesurer les progrès accomplis en vue de la réalisation des objectifs fixés par l'Accord de Paris sur le climat et le Programme de développement durable à l'horizon 2030 », précisant que ces données peuvent aider les pays à parvenir à une gestion durable des forêts et à intensifier les efforts visant à atténuer les émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur forestier.