A la Une

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Sassou s’invite

Sassou s’invite

De Brazzaville, sortira-t-il quelque chose de bon ? Après la visite-éclair du président...

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Imprimer

Kinshasa court un risque élevé d’une épidémie de fièvre jaune

Écrit par Pitshou Mulumba le . Publié dans Provinces

Il y a nécessité de poursuivre la prévention contre la fièvre jaune en apportant des informations sur les méthodes de protection au quotidien. Cette alerte a été donnée par le  Studio des indépendants qui s’emploie activement à la sensibilisation des populations.

Le Studio des indépendants (SDI), en partenariat avec les ministères de la Communication et Médias, de la Santé publique et l’Unicef, s’est engagé dans un plan de communication pour sensibiliser les communautés au danger d’une épidémie de fièvre jaune qui menace la population de la ville de Kinshasa dans son ensemble.

Selon le SDI, le risque d’une épidémie de fièvre jaune est très élevé dans la capitale congolaise. Le vaccin administré lors de la campagne précédente a une durée d’efficacité d’un an. D’où, la nécessité de poursuivre la prévention en apportant des informations sur les méthodes de protection au quotidien.

Pour y arriver, plusieurs activités sont organisées par le SDI. Elles portent essentiellement sur la sensibilisation des membres de la Société civile provenant de différentes associations; des acteurs des médias qui, eux, sont appelés à s’impliquer dans le changement de comportement dans leurs milieux respectifs et dans une communication intense des messages de prévention contre la fièvre jaune.

La campagne a franchi une étape importante par une journée “portes ouvertes” organisée le samedi 10 décembre 2016. Elle a permis d’informer la population dans un cadre convivial où plusieurs thèmes ont été abordés. Il s’agit, notamment, du dépistage au diagnostic, de la prise en charge de la fièvre jaune, du carnet vaccinal, du vaccin, etc.

Pour rappel, plus de sept millions de personnes ont été vaccinées contre la fièvre jaune au cours de la campagne de dix jours organisée à Kinshasa. Le bilan était jugé positif par le directeur national du Programme élargi de vaccination, Dr Guylain Kaya.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

La République démocratique du Congo (RDC) a été élue lundi 16 octobre au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, suscitant de vives critiques des Etats-Unis et d'ONG dénonçant son bilan en la...