A la Une

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Plus que jamais soudé derrière le tandem Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi, le Rassemblement des...

Le refrain habituel

Le refrain habituel

La République démocratique du Congo a payé un lourd tribut de sa dépendance dans son industrie...

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

Au terme de son sommet, qui s’est clôturé dimanche en Afrique du Sud, la SADC (Communauté pour...

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Au moment où la crise politique s’enlise, des mouvements citoyens et quelques personnalités ont...

La résistance s’organise

La résistance s’organise

Une stratégie commune pour obtenir le départ du régime de Kinshasa avant la fin de l’année, voilà...

Imprimer

Kinshasa court un risque élevé d’une épidémie de fièvre jaune

Écrit par Pitshou Mulumba. Publié dans Provinces

Il y a nécessité de poursuivre la prévention contre la fièvre jaune en apportant des informations sur les méthodes de protection au quotidien. Cette alerte a été donnée par le  Studio des indépendants qui s’emploie activement à la sensibilisation des populations.

Le Studio des indépendants (SDI), en partenariat avec les ministères de la Communication et Médias, de la Santé publique et l’Unicef, s’est engagé dans un plan de communication pour sensibiliser les communautés au danger d’une épidémie de fièvre jaune qui menace la population de la ville de Kinshasa dans son ensemble.

Selon le SDI, le risque d’une épidémie de fièvre jaune est très élevé dans la capitale congolaise. Le vaccin administré lors de la campagne précédente a une durée d’efficacité d’un an. D’où, la nécessité de poursuivre la prévention en apportant des informations sur les méthodes de protection au quotidien.

Pour y arriver, plusieurs activités sont organisées par le SDI. Elles portent essentiellement sur la sensibilisation des membres de la Société civile provenant de différentes associations; des acteurs des médias qui, eux, sont appelés à s’impliquer dans le changement de comportement dans leurs milieux respectifs et dans une communication intense des messages de prévention contre la fièvre jaune.

La campagne a franchi une étape importante par une journée “portes ouvertes” organisée le samedi 10 décembre 2016. Elle a permis d’informer la population dans un cadre convivial où plusieurs thèmes ont été abordés. Il s’agit, notamment, du dépistage au diagnostic, de la prise en charge de la fièvre jaune, du carnet vaccinal, du vaccin, etc.

Pour rappel, plus de sept millions de personnes ont été vaccinées contre la fièvre jaune au cours de la campagne de dix jours organisée à Kinshasa. Le bilan était jugé positif par le directeur national du Programme élargi de vaccination, Dr Guylain Kaya.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

La première victime de Luzolo est là. Elle s’appelle Anatole Kikwa, ancien directeur général de l’Ogefrem. Il doit répondre vendredi prochain à une convocation du cabinet du Procureur général de la...