A la Une

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Imprimer

Haut-Katanga : la levée de l’immunité parlementaire de Kyungu wa Kumwanza renvoyée au 27 décembre.

Écrit par Matshi le . Publié dans Provinces

Réunis en séance plénière à huis clos, lundi 12 décembre 2016, à Lubumbashi pour se prononcer sur la levée de l’immunité parlementaire du Gabriel Kyungu wa Kumwanza, à la demande du procureur général près la cour d’appel de Lubumbashi, les députés provinciaux du Haut-Katanga  se sont mis d’accord pour reporter cet examen au 27 décembre prochain.

Le député provincial Gabriel Kyungu wa Kumwanza n’a pas pris part à cette séance pour des raisons de santé,  a-t-on appris des sources parlementaires provinciales.

Le 29 juin dernier, le procureur général près la cour d’appel de Lubumbashi avait introduit un réquisitoire à l’assemblée provinciale du Haut-Katanga pour obtenir la levée de l’immunité de l’honorable Gabriel Kyungu wa Kumwanza qu’il accuse d’avoir offensé le chef de l’Etat  Joseph Kabila dans une conférence de presse tenue à Lubumbashi au mois d’avril.

Lundi, un débat houleux a eu lieu lors de la plénière. Les députés ont été majoritaires à voter pour le report de la plénière au 27 décembre prochain pour examiner la demande de levée de l’immunité de Kyungu.

Pour Me Somville Mukendi, secrétaire provincial chargé de la communication du Rassemblement de l’opposition dans le Grand Katanga cité par Radio Okapi, cette tentative de lever l’immunité de M. Kyungu ne va pas décrisper la situation politique au moment où se tient à Kinshasa le dialogue national inclusif.

« Si les politiciens du Rassemblement se sont dépassés (en acceptant de se mettre ensemble avec la Majorité présidentielle), c’est pour qu’on trouve un climat apaisé. Mais on voudrait encore envenimer la situation », a-t-il déploré.

Gabriel Kyungu est le responsable provincial de la plateforme de l’opposition « Rassemblement » dans le Haut-Katanga, alors qu’il faut le président de l’Assemblée provinciale de l’ex-Katanga avant son démembrement en quatres petites provinces.

L’année passée, il avait quitté la majorité présidentielle avec d’autres personnalités comme Moïse Katumbi  Chapwe. Le groupe de frondeurs a créé la plateforme G7. Ce qui  serait à la base des poursuites dont ils  font l’objet, estime leur défense.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

S’alignant presque sur la ligne de la Majorité présidentielle (MP), la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a laissé entendre que les élections reportées « au plus tard en décembre » auront...