A la Une

Bruits des bottes

La guerre reste donc cyclique dans la partie Est de la République démocratique du Congo et...

Unanimité parmi les Congolais qui acceptent la faim pourvu que les élections se tiennent à fin 2017

Unanimité parmi les Congolais qui acceptent la faim pourvu que les élections se tiennent à fin 2017

Tenir les élections à fin 2017 est le credo entonné à l’unanimité par l’ensemble des Congolais...

Nouvelles preuves

Nouvelles preuves

Au-delà du fait que les tueries du Kasaï constituent une perte pour la nation, d’aucuns pensent...

Alexis Thambwe Mwamba:

Alexis Thambwe Mwamba: "Moïse Katumbi peut rentrer, mais…"

A quoi jouent les autorités de la RDC face au dossier Moïse Katumbi ? Dans une conférence de...

Ingérence extérieure ?

Ingérence extérieure ?

Un sit-in des Congolais, mobilisés autour de la Nouvelle classe politique et sociale (NCPS), a...

Imprimer

Les femmes politiques décidées à s’impliquer dans la paix au Nord-Kivu

Écrit par O. Dioso/ACP. Publié dans Provinces

Les femmes politiques dans la province du Nord-Kivu sont déterminées à avoir voix au chapitre en ce qui concerne la gestion de la chose publique et à donner de la voix sur tout processus de négociation de paix.

« La Voix des femmes », une plate-forme d’échanges et de plaidoyer, a organisé dernièrement à Goma (Nord-Kivu), un atelier d’échanges sur l’implication des femmes politiques et de la Société civile au processus de  négociation de paix et à la gestion des affaires publiques.

Le directeur de l'Information publique de la Mission de l’Onu pour la stabilisation du Congo (Monusco), Charles Bambara, l’a fait savoir mercredi dernier, indiquant que cette rencontre s’est inscrite dans le cadre de la commémoration du 16ème anniversaire de la Résolution 1325 des Nations unes sur les femmes, la paix et la sécurité.

Cette rencontre, co-organisée par la section Genre de la Monusco, en collaboration avec l’Onu-femmes, avait pour objectif de renforcer l’égalité du Genre dans les instances décisionnelles afin d’améliorer la représentativité des femmes à tous les niveaux, notamment national, provincial et local.

Elle visait également la mobilisation des autorités et des partis politiques pour la promotion et la mobilisation de la femme au choix des candidatures féminines et celles des médias à travers un point de presse, pour permettre à la gente féminine de s’exprimer par rapport à la gestion du pays, a indiqué M. Bambara.

Il a ajouté que cet atelier a donné aux femmes l’opportunité d’élaborer un cahier des charges contenant leurs revendications adressées non seulement au gouvernement congolais mais aussi à la communauté internationale.

À l’issue de l’atelier, le participantes se sont engagées à accompagner le processus de la démocratisation, tout en établissant une liste de potentielles femmes capables de participer au gouvernement de large union nationale et à tous les processus de négociation de paix, a fait savoir le porte-parole onusien.

Plus de 70 femmes ont participé à cette journée dont les membres des partis politiques, les responsables des organisations de la Société civile et les leaders locaux de différents services publics et privés ainsi que les autorités locales.

Par ailleurs, il a enfin annoncé l’organisation, en février 2017 en 2017, d’une activité similaire qui regroupera les femmes de la sous-région des Grands Lacs.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Bruits des bottes
vendredi 23 juin 2017
La guerre reste donc cyclique dans la partie Est de la République démocratique du Congo et particulièrement dans les deux Kivu.  Cette partie du Congo Kinshasa est décidément, sous le régime du...