A la Une

RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

Les mesures de décrispation souffrent d’application. La Cenco impliquée dans la résolution...

Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

Entre la Majorité présidentielle (MP) qui préférait un gouvernement le plus large possible et...

Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

Cette interrogation fait partie de la question d’actualité posée au vice-Premier ministre,...

CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

La CAN 2017 s’ouvre ce samedi 14 janvier au Gabon avec deux affiches. Le Gabon (pays hôte)...

RDC: Consensus autour du format du gouvernement

RDC: Consensus autour du format du gouvernement

Un consensus a pu être dégagé, jeudi au Centre interdiocésain, entre la MP et le Rassemblement...

  • RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

    RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

    samedi 14 janvier 2017 11:06
  • Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

    Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

    samedi 14 janvier 2017 10:00
  • Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

    Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

    samedi 14 janvier 2017 09:30
  • CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

    CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

    samedi 14 janvier 2017 08:47
  • RDC: Consensus autour du format du gouvernement

    RDC: Consensus autour du format du gouvernement

    vendredi 13 janvier 2017 11:00
Imprimer

Fanfaronner à Kin

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Le 27ème sommet de l'Union africaine a confié au président rwandais, en juillet dernier, la mission de réformer l'institution africaine afin de la rendre plus efficace. Paul Kagame devra rendre sa copie en janvier 2017.

Sans se départir de son flegme, il s’est choisi neuf experts africains pour réfléchir sur le sujet. Ceux-ci, représentant huit nationalités, viennent de milieux économique et politique ainsi que du business.

Citons l’économiste rwandais Donald Kaberuka, ancien président de la Banque africaine de développement (Bad), désormais professeur à la prestigieuse université américaine de Harvard.

Un autre économiste de renom : le Bissau-guinéen Carlos Lopes, qui s’est récemment illustré en qualifiant le franc CFA de «mécanisme désuet». Citons encore Tito Mboweni, l’ancien gouverneur de la banque centrale d’Afrique du Sud. Strive Masiyiwa, le magnat zimbabwéen des télécoms, fondateur du groupe Econet Wireless. Et le Camerounais Acha Leke, associé principal du cabinet mondial Mc Kinsey & Co.

Quatre femmes complètent la shortlist : Amina J. Mohammed, l’actuelle ministre de l’Environnement du Nigéria. Cristina Duarte, l’ancienne ministre des Finances et du Plan du Cap Vert. Mariam Mahamat Nour, ministre de l’Économie et de la Coopération internationale du Tchad. Vera Songwe, la Camerounaise qui dirige le bureau Afrique de l’Ouest et Afrique centrale de la Société financière internationale (IFC, filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé).

Pour notre malheur : aucun compatriote de Kabila dans le top 9. De quoi sont-ils donc capables les tonitruants griots de la Majorité sur la scène africaine, sinon fanfaronner à Kin, saigner le trésor public et faire bombance ?