A la Une

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L’assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d’actualité....

Tôt ou tard

Tôt ou tard

Rien n'est gratuit en ce bas monde. Tout s'expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard....

Assassinat de deux experts onusiens au Kasaï, trafic de minerais et d’armes, … : Nouvelles révélations des Nations unies

Assassinat de deux experts onusiens au Kasaï, trafic de minerais et d’armes, … : Nouvelles révélations des Nations unies

L’assassinat en mars dernier dans des conditions dramatiques de deux experts onusiens dans le...

Interpellation !

Interpellation !

Un nouveau rapport des Nations unies a été rendu public, le dimanche 13 août, à la suite...

Résumé du rapport final du Groupe d’experts sur la République démocratique du Congo

Résumé du rapport final du Groupe d’experts sur la République démocratique du Congo

L’assassinat  de  deux  de  ses  membres  – Michael  Sharp,  coordonnateur  et spécialiste  ...

Imprimer

Kinshasa : une ONG s’implique dans la formation de la jeunesse kinoise

Écrit par Hervé Ntumba. Publié dans Provinces

Dans la perspective du développement de la République démocratique du Congo, l’ONG « Drc Vision » s’engage à former des jeunes.  C’est dans ce cadre qu’elle rend gratuites certaines formations à leur profit.

« DRC Vision » s’engage à contribuer à la gratuité de la formation de la jeunesse de la ville de Kinshasa, a annoncé son coordonnateur, Papy Mavoka. C’était lors d’un entretien avec la presse, le week-end dernier, au siège de cette ONG situé dans la commune de Kisenso, à Kinshasa.

Peinée de voir la délinquance juvénile prendre de l’ampleur sur toute l’étendue du territoire national, l’ONG « DRC Vision » s’est résolue d’accompagner la République démocratique du Congo dans sa démarche pour l’effectivité de la gratuité de l’enseignement, telle que prévue dans la Constitution du pays. Pour cela, son coordonnateur s’est engagé à apporter sa pierre dans la formation de la jeunesse congolaise. Aussi appelle-t-il le gouvernement à s’y impliquer, en vue de répondre aux Objectifs de développement durable (ODD).

« Il importe d’indiquer que le développement d’un pays passe par la formation de sa jeunesse car celle-ci joue un rôle majeur pour la construction d’une Nation efficace et responsable », a-t-il fait valoir. Dans cet ordre d’idées, il a invité tous les jeunes de la commune de Kinseso à suivre gratuitement les sessions de formation dans les secteurs ci-après : l’alphabétisation, l’informatique, la peinture,  l’anglais et l’esthétique. Ces séances de formation sont organisées au siège de l’ONG situé sur l’avenue Madimba, quartier Mission, à Kisenso.

Il a saisi cette opportunité pour annoncer l’organisation d’autres sessions de formation à l’attention des jeunes dans d’autres communes de Kinshasa. Cela en vue d’augmenter le taux des lettrés en République démocratique du Congo.

Enfin, le coordonnateur de l’ONG « DRC Vision » a invité la communauté internationale à continuer d’aider la RDC pour qu’elle gère sa jeune démocratie.

Aux députés nationaux, il a lancé un cri d’alarme afin qu’ils plaident en faveur de leurs circonscriptions, en vue de bien sauvegarder leur image politique.

Face à la recrudescence de phénomène « kuluna » (banditisme urbain) qui a gagné du terrain dans la ville de Kinshasa, il invite, non seulement la jeunesse à faire fi de ce fléau, mais saussi la Police nationale congolaise (PNC) à y renforcer la sécurité afin de traquer ces inciviques.

Créée en 2008 à l’initiative de Papy Mavoka, cette structure de la diaspora congolaise vivant en Grande-Bretagne a pour but d’aider, non seulement les populations les plus démunies, mais également à bannir certains fléaux empêchant le développement d’une société, notamment la délinquance.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Environs 1,3 million de dollars américains (1,2 million de francs suisses) et de trois millions d’euros, c’est le nouveau financement à l’aide humanitaire du Gouvernement suisse et hollandais.