A la Une

Application de l’accord inclusif : les prolongations

Application de l’accord inclusif : les prolongations

Les choses tirent en longueur au siège de la Cenco où chaque jour de nouvelles exigences...

CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

Bonne opération pour la RDC qui a évité la défaite face à la Côte d’Ivoire (2-2). Tout se...

Sassou à la rescousse de la CENCO

Sassou à la rescousse de la CENCO

Agacés par les manœuvres dilatoires des parties signataires de l’Accord du 31 décembre 2016,...

RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

Entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement, c’est la guerre des postes au sein des...

CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

Les Léopards ont besoin d’une deuxième victoire en vue d’arracher la qualification pour les...

  • Application de l’accord inclusif : les prolongations

    Application de l’accord inclusif : les prolongations

    samedi 21 janvier 2017 12:14
  • CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

    CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

    samedi 21 janvier 2017 07:15
  • Sassou à la rescousse de la CENCO

    Sassou à la rescousse de la CENCO

    vendredi 20 janvier 2017 10:31
  • RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

    RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

    vendredi 20 janvier 2017 09:25
  • CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

    CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

    vendredi 20 janvier 2017 07:11
Imprimer

Kinshasa : une ONG s’implique dans la formation de la jeunesse kinoise

Écrit par Hervé Ntumba. Publié dans Provinces

Dans la perspective du développement de la République démocratique du Congo, l’ONG « Drc Vision » s’engage à former des jeunes.  C’est dans ce cadre qu’elle rend gratuites certaines formations à leur profit.

« DRC Vision » s’engage à contribuer à la gratuité de la formation de la jeunesse de la ville de Kinshasa, a annoncé son coordonnateur, Papy Mavoka. C’était lors d’un entretien avec la presse, le week-end dernier, au siège de cette ONG situé dans la commune de Kisenso, à Kinshasa.

Peinée de voir la délinquance juvénile prendre de l’ampleur sur toute l’étendue du territoire national, l’ONG « DRC Vision » s’est résolue d’accompagner la République démocratique du Congo dans sa démarche pour l’effectivité de la gratuité de l’enseignement, telle que prévue dans la Constitution du pays. Pour cela, son coordonnateur s’est engagé à apporter sa pierre dans la formation de la jeunesse congolaise. Aussi appelle-t-il le gouvernement à s’y impliquer, en vue de répondre aux Objectifs de développement durable (ODD).

« Il importe d’indiquer que le développement d’un pays passe par la formation de sa jeunesse car celle-ci joue un rôle majeur pour la construction d’une Nation efficace et responsable », a-t-il fait valoir. Dans cet ordre d’idées, il a invité tous les jeunes de la commune de Kinseso à suivre gratuitement les sessions de formation dans les secteurs ci-après : l’alphabétisation, l’informatique, la peinture,  l’anglais et l’esthétique. Ces séances de formation sont organisées au siège de l’ONG situé sur l’avenue Madimba, quartier Mission, à Kisenso.

Il a saisi cette opportunité pour annoncer l’organisation d’autres sessions de formation à l’attention des jeunes dans d’autres communes de Kinshasa. Cela en vue d’augmenter le taux des lettrés en République démocratique du Congo.

Enfin, le coordonnateur de l’ONG « DRC Vision » a invité la communauté internationale à continuer d’aider la RDC pour qu’elle gère sa jeune démocratie.

Aux députés nationaux, il a lancé un cri d’alarme afin qu’ils plaident en faveur de leurs circonscriptions, en vue de bien sauvegarder leur image politique.

Face à la recrudescence de phénomène « kuluna » (banditisme urbain) qui a gagné du terrain dans la ville de Kinshasa, il invite, non seulement la jeunesse à faire fi de ce fléau, mais saussi la Police nationale congolaise (PNC) à y renforcer la sécurité afin de traquer ces inciviques.

Créée en 2008 à l’initiative de Papy Mavoka, cette structure de la diaspora congolaise vivant en Grande-Bretagne a pour but d’aider, non seulement les populations les plus démunies, mais également à bannir certains fléaux empêchant le développement d’une société, notamment la délinquance.