A la Une

Diplomatie : Kinshasa peine à faire entendre sa voix

Diplomatie : Kinshasa peine à faire entendre sa voix

Les temps sont durs en ce moment pour la diplomatie congolaise et surtout pour le régime au...

Ce lundi 27 mars 2017 au Centre interdiocésain: Atterrissage forcé des pourparlers

Ce lundi 27 mars 2017 au Centre interdiocésain: Atterrissage forcé des pourparlers

Au Centre interdiocésain, c’est la dernière ligne droite. Et pourtant, on est encore loin...

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Au courant de cette semaine, plusieurs personnalités engagées dans la résolution de la...

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Contrairement à toutes les spéculations qui ont circulé au sujet d’un éventuel soutien de...

Compte à rebours

Compte à rebours

A quarante-huit heures du délai butoir de la signature de l’arrangement particulier, qui...

Imprimer

Samy stérile

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Sans surprise, c’est un membre de l’Opposition ayant participé au dialogue qui vient d’être nommé Premier ministre de la transition.

La seule surprise qui vaille, c’est que ce n’est pas le gars qui avait déjà posé ostensiblement ses valises devant la Primature qui accède au n°5 de l’avenue roi Baudouin. Le dernier sifflet de l’arbitre a retenti hier jeudi : Samy Badibanga 1 but. Vital Kamerhe 0. Applaudissements et «tshitshampa» dans un camp. Deuil et imprécations dans l’autre.

Ayez l’honnêteté de reconnaître au moins trois évidences. Primo, le président Kabila a, comme promis, recruté dans «son» Opposition. Secundo, il a répondu à l’exigence du patriotisme géopolitique en confiant la Primature à la région autre que l’est. Tertio, la pression de ses faucons a eu raison des rêveries d’un «traître» qui risquerait de récidiver, même s’il a aidé la Majorité à «glisser».

À quelle sauce Samy premier va-t-il, pendant 18 mois, manger la Majorité kabiliste, l’Opposition dialoguiste, le Rassemblement de l’Opposition, la Société civile et, surtout … surtout, la Majorité silencieuse du peuple ?

Comparé à son prédécesseur immédiat, Samy sera un Premier ministre stérile. Son imperium sera tout aussi virtuel. Because, le souverainiste président de la République ayant douché les partenaires, dans son discours sur l’état de la nation, le gouvernement risque l’asphyxie, confronté à un environnement économique particulièrement hostile.

Privé de ressources, sans base politique réelle, Samy de l’UDPS, comme Birindwa de l’UDPS, s’inventerait trois hobbies : la rhétorique, la chasse aux manifestants du Rassemblement et trois séances quotidiennes de «Mutwashi». Ici, Primature ! Défense de critiquer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

APPEL NATIONAL A CANDIDATURES
lundi 27 mars 2017
Projet « Formation, Recherche, Environnement dans la Tshopo » (FORETS) Université de Kisangani, Faculté des Sciences B.P. 2012 Kisangani   APPEL NATIONAL A CANDIDATURES ALLOCATION DU FONDS DE SOUTIEN A LA...